Ville de Crolles
A découvrirCarnet de voyage entre Crolles et Zapatoca

Votre point de vue sur la projection du film « Demain »

film-demain-epj-7

Jeudi 6 octobre dernier, la Ville de Crolles organisait la projection du film documentaire « Demain », de Cyril Dion et Mélanie Laurent. Plébiscité par les critiques et par le public, « Demain » démarre sur l’hypothèse pessimiste de l’extinction programmée de l’humanité d’ici 2100 en raison de l’impact de ses activités sur l’environnement. Ses réalisateurs nous montrent alors les initiatives populaires, citoyennes, économiques qui émergent aux quatre coins du monde et  qui portent les solutions pour vivre mieux, pour bâtir une société plus inclusive et moins dangereuse pour la planète.

Pour poursuivre le débat, le Samedi Citoyen du 15 octobre sera consacré à la thématique « Inventer le monde de demain, à l’échelle de la commune », pour poursuivre les échanges qui ont suivis la projection du film. Rendez vous à 9h en salle Méli-mélo.

film-demain-epj-2

De nombreux Crollois avaient fait le déplacement à l’Espace Paul Jargot, puisque près de 300 spectateurs ont assisté à la projection introduite par le Maire de Crolles, Philipe Lorimier, qui est notamment revenu sur les projets d’avenirs portés ou soutenus par la commune, tels que les jardins partagés ou encore la centrale villageoise.

film-demain-epj-5

Les initiatives développées dans le film, découpées en cinq thématiques : l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation, ont permis d’alimenter le débat qui s’est tenu juste après la projection en présence de représentants du Cairn, la monnaie citoyenne complémentaire de l’agglomération grenobloise, et de spécialistes de l’agro-écologie et de l’agriculture citoyenne.

film-demain-epj-10

Ce débat se prolongera par ailleurs samedi 15 octobre prochain, à l’occasion du Samedi Citoyen prévu sur ce thème à 9h en salle Méli Mélo.

Avec ICI Crolles, nous avons décidé de suivre le parti-pris du film, et de donner la parole aux habitants présents lors de la projection et du débat. Nous vous avons posé deux questions : Qu’avez-vous pensé du film « Demain » ? Et quelles actions inspirées du film pourraient être transposées à Crolles et dans le Grésivaudan ? Voici un petit florilège de vos témoignages.

 

film-demain-epj-1

Estelle et Alice

Alice

C’est un film dont j’avais beaucoup entendu parler avant et que je voulais vraiment voir. Je ne connaissais pas du tout les monnaies complémentaires non plus. J’ai étudié l’économie, c’est donc un thème qui m’intéresse. J’ai aussi vécu 3 ans en Allemagne et j’ai retrouvé la question du recyclage. On habitait en collocation, et on avait 5 poubelles, quelque soit l’endroit ou j’habitais. C’est à développer davantage en France.

 

Estelle

Le Cairn est un sujet qui m’intéresse, je vais me renseigner là dessus. Je suis encore un peu jeune, mais c’est sûr que dans le futur je me poserai la question de l’agriculture locale et de la consommation en circuit courts, et au delà, de tout ce qui permettra de nourrir 9 milliard d’individus.

 

film-demain-epj-8

Catherine, Michel et Valérie

Michel

C’est un film positif. Ca part d’un constat pas très glorieux, et puis avec plein de petits essais à droite à gauche qui montrent qu’on peut s’en sortir si on s’y met maintenant. Ca m’a fait penser au film « Petites solutions locales pour un problème global » de Coline Serrault.
L’aspect jardinage écolo, les 1000m2 qui nourrissent pas mal de monde finalement, c’est quelque chose que l’on peut envisager  ici. De la terre on en a, des gens qui savent cultiver on en a, il faut donc regarder ça plus sérieusement.

 

Catherine

Une fois j’ai entendu un ami dire que dans pouvoir d’achat il y a pouvoir. Et je crois qu’aujourd’hui c’est d’autant plus vrai, et il faut prendre le pouvoir, mais pas forcément que sur ce qu’on achète pour manger. C’est sur tout : les vêtements, le ticket de tram, sur tout.

 

Valérie

J’ai bien aimé ce concept de nous donner envie et de nous donner de l’espoir parce qu’on part d’un constat qui n’est pas facile à digérer, surtout pour nos enfants et petits enfants. Ca donne envie d’essayer plein de choses. Ici à Crolles on a pas mal d’exemples, beaucoup d’initiatives et des associations qui s’y mettent. C’est bien filmé, on comprend plutôt bien comment ça se passe. Il ne faut pas être fataliste !

 

Hélène

A notre petite échelle on peut faire quelque chose, je trouve ça important qu’on en prenne bien conscience. Et justement c’est bien expliqué, c’est tout ce mouvement citoyen qui est mis en valeur.
Je suis instit, et ça m’intéresserait beaucoup de voir ce qui pourrait avancer du côté de l’éducation, même si on n’a pas les mêmes conditions que dans les pays nordiques

 

Phyllis

J’arrive sur Crolles, et j’ai découvert l’association SEL et j’aime bien le principe d’entraide : chacun emprunte et donne du service aux autres. Ceux qui ont beaucoup de poules et donc d’œufs par exemple peuvent donner leurs œufs, des gens ont besoin de quelqu’un pour charger le bois, etc. C’est une entraide désintéressée, c’est pas « Tu me dépanne un jour, je te dépanne un autre jour », ça tourne. C’est tu me dépannes, je ne t’aiderais peut être jamais, mais je vais aider quelqu’un d’autre, etc. On peut aussi parler de l’AVF, qui est un système d’entraide des nouveaux habitants

 

Encore quelques instants

Encore quelques instants

Encore quelques instants

Encore quelques instants

La Ville de Crolles est aussi sur Facebook

Page Facebook de la Ville de Crolles

Abonnez-vous à la newsletter d'ICI Crolles

Les anciens découvrent les archives
En savoir
L’igloo des Ayes
En savoir
« Bougeons autrement » s’illustre sur les ronds points
En savoir
De la proximité dans les résidences intergénérationnelles
En savoir
Toutes les brèves ❯