Ville de Crolles
A découvrirCarnet de voyage entre Crolles et Zapatoca

De Zapatoca à Crolles : une amitié enracinée

Découvrez le tout nouvel article de Rachel, jeune française en service civique dans le cadre du projet de coopération décentralisée entre les villes de Crolles et Zapatoca. Au menu cette semaine : retour sur le séjour des jeunes Zapatocas à Crolles.

 

C’est avec le cœur lourd que j’ai quitté Zapatoca le 7 septembre dernier, mais je n’étais pas si triste car je savais que mes ami(e)s colombien(ne)s allaient très bientôt me rejoindre à Crolles : et effectivement, du 10 au 23 septembre, les jeunes de Zapatoca ont effectué le trajet inverse à celui que les apprenants de la MFR avaient fait en septembre 2017. Deux semaines en France, à Crolles, qui représentaient vraiment un rêve car c’est la première fois à Zapatoca qu’un groupe de jeunes partait à l’international. et pour toute la ville de Crolles ce fut le moment d’approfondir les échanges après la visite de la maire, Diana Gisela Prada en octobre 2017.

L’effort pour permettre la réalisation de ce voyage a été intense et collectif : les deux cotés de l’Atlantique se sont mobilisés pour réunir les financements nécessaires à l’achat des billets d’avion.
Grâces aux nombreuses activités réalisées par les jeunes, leurs professeurs et leurs familles, aux différents dons d’entreprises, institutions, associations…mais également grâce au positivisme sans faille de la maire de Zapatoca, les jeunes de l’Instituto Tecnico Santo Tomas ont pu matérialiser leur rêve français et obtenir le précieux sésame.

Une longue épopée a alors commencé pour les Zapatocas qui pour la plupart n’avaient jamais pris l’avion ni ne connaissaient Bogota, la capitale colombienne. Les 23 élèves, leurs 4 professeurs et la coordinatrice tourisme et culture de la mairie de Zapatoca, au terme d’un voyage de près de 20h, sont arrivés lundi 10 septembre au soir, épuisés mais plein d’enthousiasme à l’idée de l’expérience qui les attendait en France.

Hébergés au sein de l’internat de la MFR de Crolles, avec qui un échange pédagogique a lieu depuis 2 ans, les élèves colombiens ont également bénéficié d’une immersion totale lors du week-end, pendant lequel ils ont été accueillis dans les familles de leurs correspondants de la MFR.
A Crolles, le programme préparé par la mairie a été riche, parfois un peu trop chargé au goût des jeunes, mais l’idée de ce voyage exceptionnel était de faire découvrir un maximum de Crolles et de sa région aux jeunes colombiens.
Le démarrage par un petit déjeuner d’accueil à la MFR a permis aux jeunes des deux pays de se retrouver ou de faire connaissance (seuls 14 jeunes de la MFR étaient partis l’an dernier sur les 35 qui participaient à l’échange cette année).

Les jeunes ont ensuite été accueillis officiellement en mairie par les élus, j’avoue avoir versé une larme en entendant l’hymne de Zapatoca joué dans la salle des mariages de Crolles, c’était tellement beau après en avoir rêvé pendant de long mois. A cette occasion nous leur avons distribué le livret pédagogique d’apprentissage du français qui leur servirait lors des cours avec Martine Thomé, crolloise bénévole qui s’est proposée pour assurer les cours de français durant leur séjour. Les jeunes ont donc pu renforcer leur maitrise de la langue et se préparer aux différentes activités grâce à l’enseignement enthousiaste de Mme Thomé.

Après le repas, les choses sérieuses ont commencé : les jeunes, par petits groupes, ont eu l’occasion de découvrir plusieurs facettes de l’économie et de la vie crolloise avec la visite de l’entreprise ST Microelectronics, de l’exploitation agricole des Echelles, du garage concessionnaire Di Marino et de l’Espace Culturel Paul Jargot. Cette première journée riche en visites a beaucoup plu aux jeunes colombiens : ils ont été impressionnés devant les locaux, machines et savoir-faire de ST, ils ont beaucoup aimé le fonctionnement de la ferme avec sa vente en direct, et ont surtout été fascinés par l’Espace Paul Jargot et l’espace offert par la ville à la culture et aux jeunes.

Puis, comme ils allaient le faire chaque soir durant leur séjour, un temps de parole (supervisé par les intervenants de l’Ecole de la Paix) était ouvert pour revenir sur la journée, leurs attentes, leurs apprentissages, les points positifs et négatifs et partager sur le vivre-ensemble interculturel. Bien entendu, la glace s’est vite brisée entre les jeunes français et colombiens autour de jeux de babyfoot, échasses, slackline ou encore billards les soirs à la MFR.

Pour leur deuxième jour d’échange à Crolles, les colombiens accompagnés de leurs amis de la MFR ont débuté une fresque sur les murs du centre aéré, la Mare aux enfants. Ils étaient encadrés par Jérôme Stefanini, intervenant arts plastiques de la commune, et ont représenté des objets ou produits typiques des Alpes et des Andes. Une autre fresque sous la supervision de Rose Michel (enseignante en arts plastiques) à la MFR représente pour sa part des engins agricoles. À Zapatoca l’an dernier les jeunes des deux pays avaient également réalisé une grande fresque biculturelle sur les murs du stade de la ville, belle marque du passage de la coopération laissée dans nos villes.

L’après-midi fut active ! L’implication d’associations sportives de Crolles a permis d’organiser des olympiades, pour découvrir de manière ludique des sports que les colombiens ne connaissent pas ou n’ont pas l’occasion de pratiquer : escalade, boules lyonnaises, boxe thaï ou encore cirque ! Les jeunes ont pu, par équipes, démontrer leurs aptitudes en s’amusant. Une remise de prix orchestrée par Sophie Grangeat (conseillère déléguée à la coopération décentralisée) a clôturé la journée, l’important n’étant bien sûr pas de savoir qui avait gagné, mais d’avoir participé !

Jeudi, l’association Tétraktys, qui travaille avec les jeunes des deux pays depuis deux ans sur la notion de patrimoine et de tourisme durable, a organisé une visite du patrimoine de Crolles avec l’aide d’Anne-Marie Allée, responsable du service Documentation -Archives- Patrimoine de la ville. C’est donc en suivant un parcours et en réalisant des « défis » que les différents groupes ont pu parcourir la ville et ses richesses : moulin des Ayes, château de Bernis, église, parc Paturel etc. Les jeunes Colombiens ont beaucoup aimé cette journée de découverte de la ville qu’ils ont trouvé très belle, ils apprécient voir des monuments anciens. Ils ont été marqués par l’importance que nous donnons à la conservation et à la valorisation du patrimoine et cela leur a donné de nombreuses idées pour préserver le patrimoine de Zapatoca. Les jeunes de la MFR ont également été intéressés par leur propre patrimoine qu’ils ont, pour certains, découverts en organisant cette journée.

Pour le dernier jour de la première semaine, direction la Foire agricole de Beaucroissant. Les jeunes de la MFR connaissant bien les lieux, ils sont partis par petits groupes, chacun responsable d’un colombien pour ne perdre personne ! Les jeunes ont donc découvert des machines agricoles gigantesques, de nombreux animaux de la ferme, ont pu gouter les produits du terroir, et en ont profité pour faire quelques achats locaux. Nous nous sommes retrouvés à midi pour un grand banquet tous ensemble sous l’une des tentes de la foire.

Ils ont ensuite été répartis dans les familles des élèves de la MFR, seul ou par deux avec qui ils ont passé le week-end. Ils ont adoré cette immersion dans le quotidien d’une famille française, ont pu échanger et découvrir plus en profondeur notre culture. Les familles ont bien joué le jeu et leur ont préparé de nombreuses activités : certains ont visité Annecy, vu le Mont Blanc, assisté à un mariage, d’autres encore ont fait du cheval … !

Le lundi matin nous avons donc retrouvé nos jeunes épanouis et encore plus proches qu’en début de semaine. Les langues se déliaient plus facilement et les complicités bien établies. Nous avons commencé la semaine par une visite de Grenoble : matinée découverte du hockey sur glace en assistant à l’entrainement des Bruleurs de Loup, avec qui les jeunes ont ensuite pu discuter. Nous avons pique-niqué au jardin de ville avant de prendre de la hauteur dans les bulles et monter à la Bastille. La vue sur Grenoble et les chaines de montagne autour nous ont laissé sans voix ! En redescendant nous avons pu flâner dans les rues de la ville et en apprendre un peu plus sur ses monuments et son histoire. Sans oublier de manger une bonne glace au passage !

Mardi 18 septembre, les jeunes de Zapatoca étaient accueillis au Collège du Touvet et au Lycée horticole de St Ismier. Les collégiens et lycéens leur avaient réservé un accueil de roi : les élèves avaient préparé des présentations sur leurs centres d’intérêt, des poèmes sur les montagnes andines et alpines, des gâteaux etc. Les étudiants ont fait visiter leurs établissements et des jeux ou activités ont été organisés pour permettre d’échanger sur leurs différences et ressemblances. Pendant ce temps à la MFR, on travaillait dur à la fabrication de cadeaux pour nos amis colombiens : T-shirts floqués et gravures de porte-clés en métal personnalisés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le soir, une grande fête interculturelle les attendait ! En effet, le groupe de danse et musique traditionnelle berninois Lou Pelaya, a animé la soirée et a fait découvrir aux jeunes colombiens de nouveaux rythmes ! Grâce à l’association du four à pain et au cuisinier Christophe Lazzarotto, nous avons dégusté de savoureuses pizzas et des arépas (galettes de maïs colombiennes) cuites au feu de bois. M. Lorimier, Maire de Crolles en a profité pour faire un beau discours retraçant l’histoire de la coopération avec Zapatoca et partageant son envie de la poursuivre. Pour conclure la soirée, nos invités nous ont fait le plaisir d’enfiler des costumes traditionnels des différentes régions de la Colombie et ont fait une démonstration de leurs danses. Ils étaient vraiment magnifiques !

Le lendemain, nouvelle excursion à la découverte des richesses naturelles du Vercors. L’association Tétraktys nous a fait visiter les Grottes de Choranche et de Thaïs, puis nous avons eu un agréable déjeuner sur un bateau à roue sur l’Isère et avons terminé la journée par la visite de l’étonnant jardin des fontaines pétrifiantes. Une journée riche en émotions pour les Colombiens qui sont restés émerveillés par ces sites naturels variés. Ils ont particulièrement apprécié les explications sur la vie des hommes préhistoriques à la grotte de Thaïs et la beauté magnifiée par les éclairages de la grotte de Choranche. Cela leur donne un bon comparatif de ce qu’il est possible de faire à la grotte del Nitro de Zapatoca, que la commune est en train d’aménager et de mettre en valeur avec les conseils de Tétraktys.

La journée du jeudi, après le cours de français, était dédiée à la préparation de la grande soirée de réception officielle. Le Projo, qui accueillait l’évènement était en pleine effervescence ! Un groupe s’est activé aux fourneaux pour la préparation du buffet, les artistes donnaient les derniers coups de pinceaux à la fresque pendant que le reste du groupe travaillait à la réalisation d’une exposition sur leur expérience au sein de ce projet de coopération.
Tout était donc prêt pour l’arrivée des invités, contributeurs et partenaires de cet accueil, le soir venu : Philippe Lorimier a tout d’abord inauguré la belle fresque réalisée par les jeunes, représentative de nos deux identités. L’intervention par skype de l’Ambassadeur de France en Colombie, M. Gautier Mignot, et les différents discours d’élus et personnalités locales ont donné une tournure plus officielle à la réception avant que la convivialité, la fête et les danses ne reprennent leurs droits. Les différents intervenants n’ont pas manqué d’exprimer leur admiration pour ce projet d’échange interculturel ambitieux et réussi. Les festivités ont ensuite continué avec la remise d’un diplôme de « langue française » aux Colombiens, de la dégustation du buffet préparé par leurs soins. Les jeunes ont ainsi pu profiter de leur dernière soirée à Crolles entre eux, dansant et partageant avec entrain.

Le séjour a été riche en expériences et émotions, la dernière journée est arrivée trop vite, mais les Crollois et les Zapatocas en garderont un beau souvenir car ils ont pu faire l’expérience impressionnante de monter dans le funiculaire le plus pentu d’Europe, à Saint Hilaire du Touvet pour profiter de la Coupe Icare ! A défaut de pouvoir sauter en parapente, beaucoup ont testé l’expérience du vol grâce à des casques de réalité virtuelle. Ils ont ensuite eu le loisir de visiter les différents stands, observer les parapentistes, regarder des films sur le vol libre ou encore profiter de la vue imprenable sur la vallée du Grésivaudan.

C’est avec le cœur serré et une émotion palpable que nous avons effectué le dernier « cercle de parole » en compagnie de tous les accompagnateurs du voyage (mairie de Crolles, Tétraktys, Ecole de la Paix, MFR), au sein duquel chacun a pu exprimer son ressenti, dire merci et au revoir à ses précieux nouveaux et nouvelles ami(e)s. Les jeunes de la MFR en ont profité pour remettre les cadeaux sur lesquels ils avaient travaillé aux jeunes de Zapatoca.

Malgré la barrière de la langue, de réelles amitiés se sont créés. Alors bien sûr il y a des différences culturelles : à table ou sur les habitudes de sommeil par exemple, mais ce n’est que pour mieux se comprendre et se retrouver, faire réfléchir sur sa propre culture et son ouverture au monde. Les jeunes de Zapatoca repartent la tête pleine de projets et d’ambitions, ils ont pu améliorer leur maîtrise du français, appréhender une nouvelle culture et ont découvert un fonctionnement tout à fait différent du leur. De nouvelles idées ont germé dans la tête des jeunes des deux pays, plus tolérants, curieux et ouverts après ces deux semaines passées ensemble.

Toute la ville de Crolles se souviendra je pense, de la joie de vivre, des sourires, de l’importance de la musique et de la danse que nous ont communiqué les Colombiens. Leur regard sur notre fonctionnement, nos habitudes, nos usages donne aussi à réfléchir et a permis aux jeunes français de comprendre qu’eux aussi avaient à apprendre de cet échange… une belle leçon d’humilité à méditer.
Pour ma part, je ne pourrais me sentir plus fière d’avoir participé à ce beau projet de coopération décentralisée très complet qui a permis à deux territoires, finalement pas si différents, de se rapprocher et de créer des liens durables. Nous terminons donc ces deux semaines d’échange plein de merveilleux souvenirs en tête et le cœur rempli de joie. Heureusement, la coopération ne s’arrête pas là, car comme le Maire l’a rappelé à plusieurs reprises, le projet entre Crolles et Zapatoca a permis de semer la graine d’un projet encore plus ambitieux : celui du développement touristique du Canyon de Chicamocha en partenariat avec l’Agence Française de Développement et porté par l’association Tétraktys et le Cluster montagne. Ce projet qui vise à accompagner le développement touristique du canyon pour le bénéfice des habitants des villages alentours et dans une logique de préservation de l’environnement, n’en est qu’à son démarrage mais laisse présager un futur résolument franco-colombien.

Encore quelques instants

Encore quelques instants

Encore quelques instants

Encore quelques instants

La Ville de Crolles est aussi sur Facebook

Page Facebook de la Ville de Crolles

Abonnez-vous à la newsletter d'ICI Crolles

Les anciens découvrent les archives
En savoir
L’igloo des Ayes
En savoir
« Bougeons autrement » s’illustre sur les ronds points
En savoir
De la proximité dans les résidences intergénérationnelles
En savoir
Toutes les brèves ❯